Le nettoyage peut-il être une maladie?

Les ménagères savent que garder la maison propre et organisée est une tâche laborieuse mais nécessaire. Cependant, ces mêmes préoccupations au sujet des tâches ménagères peuvent devenir excessives si elles sont répétées encore et encore rapidement et si elles sont accompagnées d’une grande détresse. Alors, quelles sont les limites à ce que l’engouement pour le nettoyage puisse être considéré comme sain ou non?

Lorsque les relations d'une personne avec la propreté ou la saleté sont pénibles, prennent du temps ou interfèrent de manière significative dans ses tâches quotidiennes et sa vie sociale, cela peut indiquer la manifestation d'un trouble obsessionnel compulsif (TOC).


Le TOC est une maladie mentale chronique caractérisée par des changements de comportement qui se manifestent sous la forme d’obsessions et de compulsions. Tandis que l’on reconnaît que ces obsessions et préoccupations excessives au sujet de la propreté sont des pensées, des idées et des impulsions qui sont le fruit de son propre esprit, on ne peut pas les éliminer.

Généralement, ces pensées sont accompagnées d’anxiété et de malaise menant à des comportements répétitifs et intentionnels, destinés à réduire la détresse.

La personne a le sentiment qu’elle a besoin de nettoyer le sol de la maison à nouveau, sinon quelque chose de grave peut lui arriver, par exemple. Un autre exemple est celui des doutes ou des contrôles, qui conduisent à laver plusieurs fois le même vêtement parce qu’il n’est pas encore assez propre.


L'engouement pour le nettoyage est l'un des plus affectant la relation familiale. Beaucoup de femmes finissent par passer le plus clair de leur temps à nettoyer les portes et les fenêtres, à nettoyer les sols, à épousseter, à polir les meubles, sans se rendre compte qu'elles perdent le contrôle de leur vie en même temps.

Des attitudes telles que nettoyer dans des endroits ou des objets qui sont déjà propres, refaire le service de nettoyage parce qu'elle ne pensait pas l'avoir fait correctement, se laver les mains à tout moment, demander aux gens de retirer leurs chaussures avant d'entrer dans la maison sont quelques-uns des signes de ce trouble. Cependant, la liste des manies liées à la contamination et au nettoyage est immense.

Bien que le TOC soit une maladie chronique, le suivi auprès d'un psychiatre ou d'un psychologue est essentiel pour améliorer considérablement la qualité de vie d'une personne en contrôlant, voire en guérissant le trouble.

Cure du Dr Moritz pour nettoyer foie et vésicule biliaire. Mon expérience, mon avis [2019] (Janvier 2022)


  • Bien-être
  • 1,230