La prothèse corrige-t-elle le relâchement des seins?

"Docteur, la prothèse mammaire corrige-t-elle mon affaissement?". Je pense avoir perdu le compte du nombre de fois où j'ai entendu cette question au bureau. C'est vraiment une bonne question, mais avec une réponse variable.

Ce qui peut être indiqué pour un patient peut ne pas fonctionner pour un autre. Essayons ensuite de discuter du sujet et d’élucider le cas.

Un affaissement des seins Cela se produit lorsqu'il y a une discordance entre son contenu et son enveloppe (peau). Tant que la poitrine a un contenu qui peut remplir complètement son enveloppe en la laissant étirée, la poitrine est généralement "debout", belle et au-dessus du pli de la poitrine (pli en dessous de la poitrine).

Le problème survient généralement après un épisode de gonflement et de gonflement, tel qu'une grossesse, un gain de poids suivi d'une perte de poids, etc. Sachant que la poitrine est composée de glandes et de graisse, le gonflement peut être dû à l'élargissement de la glande, à la graisse ou aux deux.

Pendant l'allaitement, la glande grossit en raison de la production de lait. Lors de la prise de poids, lors de l’engraissement, la poitrine augmente en raison de l’augmentation de la graisse Pendant la grossesse, l’association de ces deux facteurs est commune. Les deux permettent d’étirer la peau pour accueillir le plus grand volume de poitrine.

Il s'avère cependant que la peau est un élastique faible qui souffre d'étirement. Les vergetures sont la marque de la dégradation des fibres élastiques de la peau. Même sans vergetures, il ne reviendra pas à la taille initiale, même si le patient a retrouvé son poids initial. Il y aura toujours une laque de peau.

Ce laquage de la peau conduit généralement à un décalage entre le volume existant dans le sein et son enveloppe, la peau. Il y a plus de peau par rapport à la poitrine, ajoutée à une qualité plus faible d'élasticité et de soutien de la peau, générée par l'étirement et la rupture des fibres élastiques. Le résultat de ça? Un chute du sein, également appelé ptosis.

Sachant cela, revenons à la question initiale de savoir si prothèse mammaire corrige l'affaissement. La réponse est: ça dépend.

OK, reprenons la discussion!

D'après ce que nous avons vu précédemment, pour que la poitrine soit étirée, il est nécessaire que le contenu soit en harmonie avec l'enveloppe. Nous pouvons ensuite faire trois ajustements pour les adapter:

Premièrement: augmentez le contenu et étirez la peau jusqu'à ce qu'elle redevienne tendue. Cela peut être fait avec une prothèse. Mais il y a des limites. La taille de la prothèse doit être esthétiquement acceptable pour ne pas être énorme, artificielle. Par conséquent, la peau affaissée doit être petite pour qu'une prothèse correctement dimensionnée s'étire et reste belle. Cela se produit généralement en cas de pseudoptose, c’est-à-dire un léger affaissement lorsque l’aréole est encore au-dessus du pli mammaire. Ce cas est plus fréquent chez les femmes minces ayant de petits seins. Dans ce cas, la réponse à la question est :? Oui, le prothèse mammaire corrige l'affaissement?.

Deuxièmement: réduisez l'enveloppe et adaptez-la au contenu. Cela se fait généralement lorsque le volume du sein est important ou modéré et ne doit pas être augmenté, voire réduit. La chirurgie est une réduction mammaire (en cas de réduction de volume) ou un lifting mammaire (mastopexie, quand il est prévu de soulever sans modifier la taille). La chirurgie consiste à enlever l'excès de peau et à réduire la glande. La cicatrice sera proportionnelle à l'affaissement, à l'excès de peau à enlever: plus il y a de peau, plus il y a de coupures, plus il y a de cicatrice. Dans ce cas, la réponse est: non, le la prothèse mammaire ne corrige pas l'affaissement? Si placé, le sein deviendrait gros et affaissé.

Troisièmement: C'est l'association des deux cas ci-dessus. Réduisez le bouclage tout en augmentant le contenu. Il est indiqué lorsque la patiente souhaite agrandir les seins, mais présente un affaissement qui ne serait pas compensé par la prothèse volumique appropriée, nécessitant tout de même de retirer la peau. Dans ce cas, l'enlèvement de la peau est plus petit en raison de l'augmentation de volume avec la prothèse, laissant une cicatrice plus petite (souvent uniquement autour de l'aréole). Dans ce cas, la réponse serait: • La prothèse mammaire ne corrige-t-elle que partiellement la affaissement des seins?.

Pour pimenter davantage la discussion, il existe encore des variables personnelles telles que le type de peau et l'élasticité naturelle, les antécédents d'allaitement, le biotype et la génétique du patient. Tout cela influence la décision et peut changer l'issue de chacun de ces comportements.

Augmentation mammaire Tunisie : agrandir seins par lipofilling ou pose implant mammaire (Novembre 2019).


  • Du corps
  • 1,230