Menstruations tardives: causes au-delà de la grossesse

Pour certaines femmes dont le cycle menstruel est régulé, tout léger retard peut au moins être suffisamment inquiétant pour la laisser sur le qui-vive.

Lorsque cela se produit et que la femme a une vie sexuelle active ou a eu une relation éventuelle récente et non protégée, la première hypothèse qui se pose est la grossesse.

Les règles tardives sont-elles un signe de grossesse?

Si vous pensez que la cause du retard est liée à la grossesse en raison d'un échec de la contraception ou de rapports sexuels non protégés au cours des semaines précédant le retard, la première étape consiste à effectuer un test de grossesse. Les tests de grossesse en pharmacie peuvent suffire à répondre à la question, mais comme ils peuvent donner un résultat négatif dans les premiers jours de la grossesse, les tests de laboratoire sont les plus indiqués car ils peuvent détecter une grossesse dès les premiers jours de la grossesse. Si le test est positif, il est temps de planifier un grand revirement de la vie, surtout si la grossesse n’est pas prévue par le couple.


Mais que se passe-t-il si le test devient négatif et que les règles continuent tardivement? Dans ce cas, ne désespérez pas. Un retard allant jusqu'à 10 jours peut être considéré comme normal, même chez les femmes dont le cycle est extrêmement serré, ce qui peut être lié à un certain nombre de facteurs autres que la grossesse. Voir ci-dessous ce qu'ils sont.

Stress, anxiété et nervosité

Le rythme rapide imposé par la routine, en particulier dans les grands centres urbains, dicte des règles de coexistence et des besoins qui modifient considérablement la vie quotidienne de quiconque. La femme doit s'acquitter de ses fonctions de professionnelle, de femme, de mère et de femme au foyer et toute cette surcharge peut être reflétée dans le corps, provoquant des changements. Si cela vous arrive à un moment troublé, dès que vous pouvez vous détendre un peu, les hormones qui arrivent ont tendance à régulariser, tout comme le cycle menstruel.

Nourriture inadéquate

Lorsque, pour une raison quelconque, nous modifions la routine alimentaire, par exemple, lorsque nous commençons un régime, en particulier restrictif, tout le corps le remarque et jusqu'à ce qu'il comprenne ce qui se passe, certaines fonctions de base peuvent être compromises. Lors de l'identification de l'absence de vitamines ou de minéraux, il peut y avoir une dégradation hormonale entraînant un retard de la menstruation.


Pilule du lendemain

L'une des causes des changements hormonaux est la pilule du lendemain. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 57% des femmes qui utilisent ce médicament ne présentent pas de règles tardives ou précoces. De 15% des menstruations peuvent être retardées de sept jours, alors que 13% retardent plus de 7 jours L'organisation affirme également qu'il n'y a pas d'effets néfastes sur le cycle menstruel.

Activité physique excessive

Changer radicalement le rythme de la vie en pratiquant une activité physique ou même en intensifiant votre entraînement peut retarder le cycle menstruel. Avec la forte augmentation de la dépense calorique, le corps cesse d'entrer dans la période fertile, ce qui entraîne une menstruation manquée.

Problèmes de thyroïde

La glande thyroïde est responsable du contrôle du métabolisme du corps. Si cela ne fonctionne pas correctement, cela peut nuire à la régularité des menstruations et à l'ovulation. Outre ces changements, les problèmes de thyroïde peuvent être identifiés, entre autres, par une fatigue extrême, un amincissement des cheveux, un gain de poids soudain.

Maladies du système reproducteur

Des maladies telles que les ovaires polykystiques, l'endométriose, les fibromes, l'excès de prolactine, entre autres, peuvent également être liées à des modifications du cycle menstruel. Dans ce cas, il est essentiel de consulter un médecin et de faire un traitement spécifique.

Comme on le voit, plusieurs facteurs peuvent interférer avec le cycle menstruel féminin, entraînant des changements de flux plus fréquents et moins fréquents. Par conséquent, si vos règles durent plus de 10 jours, assurez-vous de consulter un médecin, même s'il s'agit d'une grossesse, une surveillance médicale est indispensable. Prends soin de toi!

Les dessous de la santé: Cas n°3 "La précairophobie systémique" (Août 2021)


  • Prévention et traitement
  • 1,230